Cancer du côlon : symptômes, stades et traitements

En France, le cancer du cancer est en constante augmentation c’est pourquoi la détection précoce constitue un pilier dans son diagnostic et son traitement. Continuez la lecture de notre article pour découvrir les symptômes, stades et traitements de ce cancer.

Quels sont les symptômes ?

Le cancer du côlon ne provoque souvent aucun symptôme dans les premiers stades. Les symptômes peuvent cependant devenir plus visibles au fur et à mesure de sa progression. Ces signes et symptômes peuvent inclure :

  • Une diarrhée ou une constipation.
  • Des changements dans la consistance des selles.
  • Des selles molles et étroites.
  • Une présence de sang dans les selles, qui peut être visible ou non.
  • Des douleurs abdominales, des crampes, des ballonnements ou des gaz.
  • Une envie continuelle de déféquer malgré l’émission de selles.
  • Une faiblesse et une fatigue.
  • Une perte de poids inexpliquée.
  • Un syndrome du côlon irritable.
  • Une anémie ferriprive.

Quels sont les différents stades du cancer ?

Il existe différentes façons d’attribuer un stade au cancer. Les stades indiquent l’étendue de la propagation du cancer et la taille des tumeurs. Dans le cas du cancer du côlon, les stades se développent comme suit :

  • Stade 0 : également connu sous le nom de carcinome in situ, à ce stade, le cancer est très précoce. Il n’a pas dépassé la couche interne du côlon et est généralement facile à traiter.
  • Stade 1 : Le cancer s’est développé dans la couche de tissu suivante mais n’a pas atteint les ganglions lymphatiques ou d’autres organes.
  • Stade 2 : Le cancer a atteint les couches externes du côlon mais il ne s’est pas propagé au-delà du côlon.
  • Stade 3 : Le cancer a traversé les couches externes du côlon et a atteint un à trois ganglions lymphatiques. Il ne s’est toutefois pas propagé à des sites distants.
  • Stade 4 : Le cancer a atteint d’autres tissus au-delà de la paroi du côlon. À mesure que le stade 4 progresse, le cancer du côlon atteint des parties éloignées du corps.

Quels sont les différents traitements ?

Le traitement du cancer colorectal dépend d’une variété de facteurs. L’état de votre santé générale et le stade de votre cancer colorectal aideront votre médecin à établir un plan de traitement. Avant de vous lancer tête baissée dans un traitement, n’hésitez pas à demander l’avis de plusieurs médecins afin d’éclairer au mieux votre décision. Pour cela, vous pouvez vous tourner vers une plateforme de mise en relation avec des experts médicaux comme Deuxième Avis. Visitez cette page pour plus d’informations.

Chirurgie

Aux premiers stades du cancer colorectal, votre chirurgien peut être en mesure d’enlever les polypes cancéreux par voie chirurgicale. Si le polype ne s’est pas fixé à la paroi de l’intestin, vous aurez probablement d’excellentes perspectives. Si le cancer s’est propagé aux parois de l’intestin, votre chirurgien devra peut-être retirer une partie du côlon ou du rectum ainsi que les ganglions lymphatiques voisins. Dans la mesure du possible, votre chirurgien rattache la partie saine restante du côlon au rectum. Si cela n’est pas possible, il pourra pratiquer une colostomie. Cette opération consiste à créer une ouverture dans la paroi abdominale pour l’évacuation des déchets. Une colostomie peut être temporaire ou permanente.

Chimiothérapie

La chimiothérapie consiste à utiliser des médicaments pour tuer les cellules cancéreuses. Pour les personnes atteintes d’un cancer colorectal, la chimiothérapie a généralement lieu après la chirurgie, lorsqu’elle est utilisée pour détruire toute cellule cancéreuse persistante. La chimiothérapie permet également de contrôler la croissance des tumeurs.

Pour prévenir le cancer du côlon, il est préférable d’adopter une hygiène de vie saine avec une alimentation équilibrée, une pratique physique régulière et l’arrêt du tabac et de l’alcool.